Club mathématique
de l'Université de Montréal

Accueil Journal Calendrier Archive

Les systèmes superintégrables en mécanique classique

Le travail fondamental du physicien théoricien est de trouver un modèle mathématique qui permet de décrire le comportement d'un système physique pour ensuite analyser ce modèle et acquérir une intuition et une connaissance du problème à l'étude qui permettront d'effectuer des prédictions (donnant ainsi des expériences à effectuer aux expérimentalistes :3). Une classe de ces modèles mathématiques s'attaque aux systèmes dits superintégrables, c'est-à-dire, brièvement, qui admettent plus de quantités conservées, les intégrales de mouvement, que de degrés de liberté. En début de présentation, je décrirai certaines de leurs propriétés physiques et mathématiques et j'adresserai leurs utilités et la motivation derrière la recherche dans le sujet. Je ferai ensuite la démonstration d'un exemple concret et je finirai par une légère immersion dans mon travail de recherche. Attention aux puristes : présentation TRÈS physique :)

Par Adam Kayal, étudiante stagiaire